diaporama

Articles par

Articles par

adsense

James Dean: L’idole rebelle

James Byron Dean est né, le 8 février 1931, à Marion (Indiana). Son père est prothésiste dentaire et sa mère, Mildred meurt alors qu’il n’a que 8 ans. Il sera élevé par son oncle et sa tante, sur une ferme, mais sera inscrit dans l’internat
de Fairmont High school. Champion au basketball et de saut à la perche, à l’école, malgré sa petite taille, il a dû se défendre contre les gaillards. Aussi, s’intéresse-t-il à l’art et la littérature, joue de la clarinette et le banjo et pratique le yoga. Le diplôme reçu, il part rejoindre son père en Californie. Il y fera du théâtre :(Macbeth), des spots publicitaires et des films-télé de série B: “Fixed bayonets” (1951), “Sailor beware” (1951) avec Lewis et Martin et dans “Has anybody seen my gal” (1952).
L'Actor's Studio
En 1952,James se rend à New-York, pour s’inscrire à l’Actors Studio. N’ayant pas de domicile fixe, couchant 3 nuits par-ci deux autres par-là, bisexuel supposé, une petite amie Dizzy Sheridan. Il se trouve un agent, Jane Deacy qui lui trouve des rôles à la télé et au théâtre. L’année suivante, il conquiert Broadway: (See the jaguar) et (L’immoraliste) avec Louis Jourdan qui dira de lui: “James Dean ne tirait pas la couverture à lui, il nous l’arrachait des mains et se roulait dedans avec frénésie”. Il fut décrit comme gauche, irritant, excessif, passionné, avide et adolescent par son agent.
Anna-Maria Pier Angeli
Il est en demande, mais il part pour Hollywood, à la Warner Bros, il signe un contrat de 7 ans.  Elia Kazan l’a engagé pour le rôle principal de “À l’est d’Eden” (1955). Déjà, on parle de lui, et les autres acteurs: Gary Cooper, Marlon Brando et Montgomery Clift viennent sur le plateau voir la nouvelle recrue. Il va au soirées habillé en jeans et non cravaté.
Jusqu’à ce qu’il rencontre la jeune actrice italienne Anna-Maria Pier Angeli, qu’il surnomme Miss Pizza, avec qui il voulait passer le reste de sa vie. Mais la maman ne l’entendait pas comme ça et profitade l'absence de James pour un tournage pour accélérer le mariage avec  le chanteur Vic Damone, l’autre prétendant, plus conforme. Le jour du mariage,  le 24 novembre 1954, James Dean sur sa moto passe devant l’église devant une mariée en larmes. Il se consolera au bras de starlettes pour oubliée son chagrin: Terry Moore, Lori Nelson, Kathy Jurado, Vampira et surtout l’allemande Ursula Andrews, pour qui il prendra des cours d’allemand. Celle-ci épousera  pourtant John Derek.
James tournera “La fureur de vivre” (1955) et “Géant” (1956).  “À l’est d’Éden”, sort enfin, c’est la consécration...six mois plus tard le 30 septembre 1955,  James Dean meurt sur la route de Salinas, au volant de sa Porsche Spyder grise (Little Bastard), entrée en collision avec une autre voiture. Dès ce moment, il devient un mythe.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire