diaporama

Articles par

Articles par

adsense

James Stewart: Toute une carrière

JS2
  James Maitland Stewart est né le 20 mai 1908, à Indiana(Pennsylvanie). Son père Alexander était quincailler ainsi que soldat de l’air. Jeune, il s’intéressa au monde théâtral et montait des petites pièces avec ses soeurs Mary et Virginia. Il suivra des cours de piano, mais
préférait construire des avions miniatures. Son rêve était de devenir magicien comme Houdini, son idole. James fera des études à l’Academie Mercesburg, et ensuite à l’Université Princeton pour étudier en sciences politiques et en génie électrique et obtient finalement un diplôme en architecture.
C’est en entrant dans la troupe Falmouth’s University Players (Massachusetts) qu’il rencontre son meilleur ami Henry Fonda. À New-YorJS3k, beaucoup de pièces à son actif, avant de commencer au cinéma dans le film “The murder man "(1937). C’est Hedda Hopper qui lui conseilla d’aller se présenter à la MGM, il y signa un contrat. Plusieurs comédies ou drames: “Wife versus secretary//Sa femme et sa secrétaire”, “Speed”, “After the thin man//Nicke, gentleman détective” et “Small town girl”(1936), “Seventh heaven//L'heure suprême” “The last gangster//Le dernier gangster”, “Navy, blue and gold” (1937). Emprunté par les autres Studios, il deviendra star: “Vivacious Lady//Mariage incognito” et “You can’t take it with you//Vous ne l'emporterez pas avec vous”(1938), “Destry rides again//Femme ou démon”, “Mr. Smith goes to Hollywood//Mr. Smith au Sénat”(nomination aux oscar), “It’s a wonderful world” et “The shop around the corner//Rendez-vous”(1939), “The mortal storm” et “The Philadelphia story//Indiscrétions”(Oscar)(1940).
En 1941, James est le premier à se porter volontaire et entre dans l’US Air Force. À Pearl Harbor, il gagne ses titres de lieutenant et de pilote de bombardier, puis, en Angleterre, il participe à 20 missions et devient colonel.On lui décerne la croix de guerre en 1945, lorsqu’il quitte l’armée, mais demeure brigadier général de la réserve jusqu’en 1968.
De retour à Hollywood, il tourne “It’s a wonderful life//La vie est belle” (Oscar,1946). Dès 1947, il se tourne vers les films à suspense, sport ou action: “Call North-side 777//Appelez Nord 777”, “The rope//La corde”, ”The Stratton story”, “Malaya”(1949).JS et Gloria
Le 9 août 1949, il épouse pour la vie, Gloria Hatrick McLean qui lui donnera deux enfants: ? et Ronald(mort au Vietnam en 1969) de son premier mariage ainsi que deux jumelles: Kelly et Judy. Il ont vécu dans une maison de style Nouvelle-Angleterre à Beverly-Hills avec roseraie et jardin.
James Stewart tournera encore des films: “Harvey”(une de ses créations pour Broadway,1950), “No highwayin the sky//Le voyage fantastique” et “The greatest show on earth//Sous le plus grand chapiteau du monde”(1951), “Rear windows//Fenêtre sur cour”(1954), “The man who knew too much//L'homme qui savait trop”(1956) eJS1t “Vertigo//Sueurs froides”(1958).
 Des westerns et autres: “Broken arrow//La flêche brisée”, “Winchester 73”(1950), “Bend of the river//Les affameurs(1952), “The naked spur//L'appât” et “Thunder bay//Le port des passions”(1953), “The Glenn Miller story//Romance inachevée”(1954), “The man of Laramie//L'homme de la plaine” de “Far Country” et “Strategic air command”(1955), “Anatomy of a murder//Autopsie d'un meurtre”(1969), “two rode together//Les deux cavaliers"(1961), “Mr. Hobbs takes à a vacation//Mr. Hobbs prend des vacances” et “The man who shot Liberty Valance//L'homme qui tua Liberty Valance(1962), “Cheyenne Autumn//Les Cheyennes”(1964), “Dear Brigitte(Brigitte)”, “The flight of Phoenix//Le vol du Phoenix" et “Shenadoah//Les prairies de l'honneur”(1965), “The rare breed//Rancho Bravo”(1966), JS4 “Bandolero”(1968), “The shootist//Le dernier des géants”(1976), “Airport 77//Les naufragés du 747"(1977) "The magic of Lassie" et son dernier film “The big sleep//Le grand sommeil”(1978).

James sera hospitalisé pour problèmes cardiaques, en 1982,lors du décès de Henry Fonda. L’année suivante, il sera traiter pour un cancer de la peau. En 1993, Il se fera installer un pacemaker. Puis, sa femme apprendra qu’elle souffre du cancer du poumon et décédera en 1994. Il est aller rejoindre Gloria le 2 Juillet 1997.

2 commentaires :

  1. Ma grande surprise hier ce fût d,apprendre le décès de Jérôme Lemay, mais bon on y passe tous, c'est la seule justice en ce bas monde, sauf que certain en ont de plus belles que d'autres!

    RépondreEffacer
  2. Moi, ausi ça m'a surpris, mais ce n'est pas pour rien qu'il avait annuler sa tournée avec Jean. Il était épuisé et pour cause, à son âge, il faut être en forme...

    RépondreEffacer