diaporama

Articles par

Articles par

adsense

Gérard Philipe: Acteur engagé🎭

img317 Gérard Philip est né décembre 1922 à Cannes. Frère de Jean et fils de Marie Villette et Marcel Philip, ancien avocat et  gérant du Parc Palace Hôtel, lieu de résidence de l’état-major Mussolinien durant la
seconde guerre mondiale. Côtoyant des artistes, sur la côte d’Azur, il rêve de devenir comédien. Il ajouta un “e” à son nom. Il suivit des cours d’art dramatique à Cannes et joue au théâtre dès 1942. La famille s’installa à Paris et Gérard s’inscrit au Conservatoire National supérieur d’art dramatique. Il gagne le second prix de comédie. En 1943, il rencontre Anne (Nicole) Navaux, ethnologue et femme d’un diplomate. Son premier film fut “Les petites du quai aux fleurs”(1943).
Gérard Philippe Il participe à la libération de Paris, en faisant partie de la résistance française(FFA), en 1944. Son père fut accusé d’appartenance à un groupe anti-national et  condamné à mort. Il s’évada et se cacha,( avec l’aide de Gérard) en Espagne jusqu’en 1968, après l' Amnistie, retournera en France (mort en 1973). Gérard interpréta “Sodome et Gomorrhe”, “Caligula” au théâtre et devint populaire. Au cinéma, il tourna “Le diable au corps”(1947), “La chartreuse de Parme”(1948) , La beauté du diable”(1950).
Gérard et Anne, engagés tous les deux dans le parti communiste français tombent amoureux. Elle divorce, ils se marient en 1951. Ils eurent deux enfants Anne-Marie(comédienne,1954) et Olivier(1956). En 1951, Gérard jouait des classiques au Théâtre national . populaire dont “Le CID”. Il tourne “Juliette ou la clé des songes”(1951), “Fanfan La Tulipe”(1952),  “Les belles de nuit”(1953),  “Les orgueilleux”(1953), “Si Versailles m’était conté”(1954),  “Monsieur Ripois”, “Le rouge et le noir”(1955), “Si Paris nous était conté”(1956). img318
Gérard est devenu président  du Syndicat français des artistes-interprètes, en 1958. “Liaisons dangereuse” et “La fièvre monte à El Pao”(1959) seront ses derniers films. Il subit une opération mineure, retirer un abcès, mais quelques mois plus tard, Gérard Philipe meurt, le 25 Novembre 1959, non pas d’une crise cardiaque mais plutôt d’un cancer du foie foudroyant.

1 commentaire :