diaporama

Articles par

Articles par

adsense

Henry Fonda: Sobre et vrai👔

Henry Jaynes Fonda est né à Grand-Island (Nebraska), le 16 Mai 1906. Il était l'aîné des trois enfants de Herberta Jaynes et William Brace Fonda. Tandis que sa famille déménage
à Omaha, Henry, 18 ans, s'inscrit à l'Université du Minnesota en journalisme, mais, ne complète pas ses études et retourne chez ses parents.
Il découvrit le théâtre grâce à une amie de la famille, Dorothy (Dodie) Brando, mère du petit  Marlon. Il devint figurant de la troupe de l'Omaha's Community Playhouse. En 1928, Henry se joint à l' University Players (Nouvelle-Angleterre). Il y rencontra James Stewart et  Margaret Sullavan, qu'il épousa en 1935. Le couple divorce l'année suivante. Il fut  l'un des membres fondateurs du Hollywood Democratic Committee dans les années 1930 en soutien au programme de Franklin Roosevelt.
Il signa un contrat avec Walter Wanger (producteur indépendant) après avoir jouer à Broadway dans la pièce The farmer takes a wife (1934), un rôle qu'il reprendra dans son premier film "The farmer takes a wife/La jolie batelière", qui sera suivi de “Way down East/ À travers l’orage”(1935),  “The moon’s our home/ Le diable au corps”  et le  premier film en technicolor tournée en extérieur, “The trail of the lonesome pine/ La fille du bois maudit”(1936) . 
En 1936, il épousa une riche héritière,  Frances Ford Seymour Brokaw, déjà maman de Frances De Villers B., et qui lui donna deux enfants: Jane (1937) et Peter (1940).  Ses films: “The Wings of the morning/La baie du destin”,  “You only live once/J’ai la droit de vivre”, “That certain woman"/Une certaine femme” (1937),  “Jezebel/L’insoumise”, “Spawn of the North/Les gars du large”(1938), “Jesse James/Le brigand bien aimé”, “The story of Alexander Graham Bell/Et la parole fut”(1938).
En 1938,  c’ est le début de sa collaboration avec John Ford:  “Young Mr. Lincoln/Vers sa destinée”, “Drums along the Mohawk/Sur la piste des Mohawks(1939), “The grapes of Wrath/Les raisins de la colère” (1940),  Il dut renoncé à son indépendance en signant avec la 20th Century Fox pour obtenir le rôle, tant convoité, de Tom Joad. Il obtenu une nomination aux Oscars, mais ce fut son ami James Stewart qui remporta la statuette. Henry, désormais,  ne pouvais plus choisir ses films. Il tourna: “Lillian Russel/Le roman de Lillian Russel”, “The return of Frank James/Le retour de Frank James”(1940), “The Lady Eve/Un coeur pris au piège”, “Wild geese calling/L’appel du Nord”, “You belong to me/Tu m’appartiens”(1941),  “The big street/La poupée brisée”(1942) et “The Oxbow incident/L’étrange incident” (1943).
life
Frances, Frances, Peter, Henry et Jane
La guerre arriva et d'Août 1942 à Octobre 1945, Henry servit la Marine américaine sur un destroyer.  De retour, son contrat avec la Fox terminé, il redevint indépendant et tourna avec John Ford “My Darling Clementine/La poursuite infernale”(1946),  “The long night”,  “The fugitive/Dieu, est mort”(1947), “Fort Apache/Le massacre de Fort Apache”(1948) et quitta Hollywood et famille pour aller jouer à Broadway dans Mr Roberts(1946) qui fut un succès, durant ce temps,  Henry eu une aventure extra-conjugale. Lorsque sa femme l’apprit, elle déménagea avec ses enfants à Greenwich.Il tourna “Jigsaw/Apparitions”(1949). En 1949, toujours à New-York Henry demanda le divorce.
Sa femme qui souffrait d’une dépression dut être placée au Craig House Sanitarium de Beacon, New York. À 42 ans, en Avril 1950, elle se trancha la gorge avec une lame de rasoir. En Décembre 1950,  Henry épousa Susan Blanchard et fit venir ses enfants à New-York.  Ils adoptèrent Amy Fishman(1953). Henry partit en tournée avec la troupe avant d'être à l'affiche de deux nouveaux succès à Broadway : Point of no Return et The Caine Mutiny Courtmartial.
En 1955, il tourna la version cinématographique de sa pièce “Mr Roberts/Permission jusqu’à l’aube”, puis, “War and peace/Guerre et paix”(1956), “The wrong man/Le faux-coupables”, “Twelve angry men/Douze hommes en colère”(1957). Il divorce, en 1956.  Henry aimait sculpter et peindre.
shirley henry
Shirley Mae
Il épousa la Comtesse italienne Afdera Franchetti, en 1957. Trouvant toujours autant de plaisir à jouer sur scène: Two for the Seesaw, The Gift of TimeGeneration et The Time of your Life. Il tourna : “Stage struck"/Les feux du théâtre”, “Warlock/L’homme au colt d’or”(1958), “The longest day/Le jour le plus long”(1961), “How the West was won/La conquête de l’Ouest”(1962). Il tourna la série “The deputy”(1959-61). Il divorce, en 1961. Ses films: “The best man/Que le meilleur l’emporte”(1963), “The rounders/Le mors aux dents”, “Sex and the single girl/Une vierge sur canapé”, “Fail safe/Point limite”(1964), “A big hand for a little Lady/Gros coup à Dodge City”(1966).  Henry épouse Shirley Mae Adams, en 1965.
Autres films: “Madigan/Police sur la ville”, “Yours, mine and ours/Les tiens, les miens, les nôtres”(1967), “The Boston stangler/L’étrangleur de Boston”,  C’era une volta il West/Il était une fois dans l’Ouest”, “The Cheyenne Social Club/Attaque au Cheyenne Club”(1969), “Too late the hero/Trop tard pour les héros”, “Sometimes a great notion"/Le clan des irréductibles”(1970).  Le libéral acteur ne supportait pas les prises de position politiques de ses enfants, ce qui causait un conflit familial.  À la télévision, il eut sa propre série, “The Smith family”(1971-72).
51MK4hukjEL._SX215_Au cinéma: “Ash wednesday/Les noces de cendres”, “Il mio nome è Nessumo/Mon nom est Personne”(1973), “Mussolini: Ultimo atto/Les derniers jours de Mussolini”(1974), “The last of the Cowboys/Le dernier des cowboys”(1976), “The swarm/L’inévitable catastrophe”(1977), “City in fire/Cité en feu”,  “Wanda Nevada” (1978) de son fils Peter et  “Meteor/Météore”.
À l'été 1980,  sa santé décline et  sa vie professionnelle ralentit. On lui offre de tourner “On Golden Pond /La Maison du Lac”( 1981), avec Katharine Hepburn et sa fille Jane. Le film fut un triomphe,  à  76 ans, il est en nomination aux Oscars comme acteur de l'année. Il est très malade et ne peut pas se rendre à la cérémonie, c’est Jane qui reçoit l'oscar pour lui.
Le 8 Août 1982, Henry Fonda est conduit d'urgence à l'hôpital après avoir fait un infarctus. Il meurt dans son sommeil quatre jours plus tard.

2 commentaires :

  1. quelle vie ! Je viens de voir Henry Fonda dans "12 hommes en colère" sur Arte, j'aurais pensé que sa vie avait été plus tranquille !

    RépondreEffacer
  2. Une vie n'est jamais tranquille. "Le bonheur te garde gentil. Les épreuves te gardent fort. Les chagrins te gardent humain. Les échecs te gardent humble." -Anonyme https://www.facebook.com/pensees.positives?ref=stream&hc_location=stream

    RépondreEffacer