diaporama

Articles par

Articles par

adsense

Marion Davies: La maîtresse de Hearst🚢

Marion Cécilia Douras est née le  3 Janvier 1897 à Brooklyn. Cinquième enfant du juge et avocat Bernard J.
Douras (1853-1935) et de Rose Reilly (1862-1918). Son frère Charles est mort noyé, en 1906. L'une de ses soeurs, Reine (1892-1938) qui était actrice, encouragea Marion, Rose (1903-63) et Ethel (1896-1940) à suivre ses pas. Elle fut modèle pour les illustrateurs de l'époque.

Marion signa un contrat avec le ballet Pony ( troupe de danseuses dans laquelle Reine figurait) en 1910. Entre 1915 et 1917, elle devint danseuse pour les Ziegfeld Follies et dansa dans la revue Stop! Look! Listen! . C'est lors d'une de ces représentations que Marion rencontra le magnat de la presse, William Randolph Hearst (1863-1951). 
 Pourtant, marié avec une ancienne danseuse, Millicent Willson, et père de cinq enfants, il a souvent flirter avec les Girls de la troupe. Maintenant, le Loup (surnom donné par les Girls) dans la bergerie est séduit par la jeune Marion (18 ans). Il la couvre de cadeaux et s'associe au monde du cinéma en fondant la compagnie Cosmopolitan Pictures, en 1919, et espère qu'elle devienne la nouvelle Mary Pickford.. Bien avant, pour Pathé Productions, Marion avait écrit le scénario d'un film dans lequel elle joua  "Runaway, Romany /La Romanichelle" (1917). Ensuite,elle fonda sa propre société de production, le Marion Davies Film Corporation. Quelques  films:  "Cecilia of the Pink Roses" (1918), " The Belle of New York "(1919). 
En 1919, il fit construire un Château à San-Simeon, dans lequel il habita avec sa maîtresse, car ils ne se sont jamais mariés,  et où  l'on donna de nombreuses réceptions mondaines et  des bals costumés. 


Hearst Castle était presque une petite ville, avec 56 chambres à coucher, 61 salles de bains, 19 salons, 127 acres de jardins (environ 51 hectares), piscines intérieure et extérieure, courts de tennis, une salle de cinéma, un terrain d'aviation, et le plus grand zoo privé du monde.


Pour la Cosmopolitan Pictures, films dramatiques et historiques: "Buried Treasure/ Le Pirate " (1921), "Adam and Eva " (1923), "Yolanda" (1924),  "Ben-Hur: A Tale of the Christ" (1925), "Fair Co-Ed " (1927)," The Five O'Clock Girl" , "Show People/ Mirages" (1928), "The Hollywood Revue of 1929/ Hollywood chante et danse" (1929),  "Peg o' My Heart " (1933), Caïn et Mabel (1936)". Monsieur est très jaloux et une fête sur son yatch se termina abruptement en 1927 (lire). Avec l'aide du réseau de distribution de la Metro-Goldwyn-Mayer, le magnat parvient à convaincre les Américains du talent de sa recrue et Marion a le bonheur de jouer dans des comédies musicales ou non : " Getting Mary Married "Quality Street/La Galante Méprise" (1927 ),  " The Cardboard Lover" (1928), " Marianne" (1929), "Not So Dumb", "A Story of the Gay Nineties/The Florodora Girl" (1930),  "The Bachelor Father", " It's a Wise Child", " Five and Ten" (1931), " Polly of the Circus", " Blondie of the Follies" (1932).

 En 1934, Hearst, espère obtenir pour Marion les rôles principaux des films "The Barrets of Wimpole Street" et "Marie-Antoinette" que s'apprête à produire la MGM. Mais la compagnie lui préfère l'actrice Norma Shearer. Hearst ne travaillera plus pour la MGM , et les derniers films de Marion seront distribués par Warner Bros: "Page Miss Glory" (1935), "Hearts Divided" (1936), "Ever Since Eve " (1937). C'est la crise économique, Marion aidera Hearst en vendant ses bijoux et aura aussi des problèmes d'alcoolisme. William mourut en 1951, Marion ne fut pas admise aux funérailles, par la famille.

avec Horace, Patricia et Arthur Lake
Elle se maria avec le policier Horace G. Brown , le 31 Octobre 1951. Selon des rumeurs, Marion et William aurait eu un enfant illégitime, Patricia Van Cleve (1920-93). Présentée comme la fille de Rose Douras et de son mari George Van Cleeve, qui en fait, l'auraient adoptée.
Elle fonda le "The Marion Davies Children's Clinic"

Marion Davies est morte le 22 septembre 1961, à Hollywood, du cancer de l'estomac.


Aucun commentaire :

Publier un commentaire