diaporama

Articles par

Articles par

adsense

La mort du mari de Jean Harlow

livre Le livre “Deadly illusions” écrit  par Samuel Marx (un ami de Paul Bern et de Jean) et Joyce Vanderneen retrace la vérité sur la mort du mari de Jean Harlow.  Voici un condensé.

Le 5 Septembre 1932, Paul Bern fut retrouvé mort nu, dans la salle de bain, une balle dans la tête. La police conclut un suicide, mais selon, ce livre paru en 1990, ce serait plutôt un meurtre. 
Jean et Paul se sont mariés, le 2 Juillet 1932, mais celui-ci était déjà en couple, depuis 1920.  Dorothy Millette était  une jeune actrice débutante à Broadway, lorsqu’il la rencontra.  Lorsqu'elle tomba malade et dans le coma, en 1921, et il dut la placer dans un sanatorium du Connecticut. Il travailla dans plusieurs studios, puis ensuite,  à la MGM,  comme scénariste et producteur.  Il continua de payer les soins de sa femme.  Il tomba amoureux de Jean, après qu’elle soit engagée pour son film “Red-headed woman”, puis l’épouse.  
Dix ans après,  Dorothy sort de son coma, le sanatorium la fait sortir et elle retourne à l’Hôtel Algonquin où le couple habitait.  Lorsqu’ elle apprend que son mari a épouser l’actrice, elle menace Paul de venir le retrouver à Los-Angeles. Celui-ci ne voulant pas être accuser deimg203 bigamie, lui loue une chambre à l’hôtel  Ambassador de San-Francisco. Mais, il ne vient pas tel que convenu, le 4 Septembre 1932.  Dorothy communique avec lui et lui apprend son arrivée à leur résidence de Beverly Hills, pour le soir. Paul  provoqua intentionnellement une dispute avec Jean et celle-ci partit coucher chez sa mère.  Seul pour accueillir Dorothy, il lui explique qu’il continuera à lui apporter son aide financière mais qu’il est remarié maintenant… mais,  il sera retrouvé mort.  Paul avait laissé  une lettre de suicide: “C’est la seule façon de racheter le mal que je t’ai fait. Tu auras compris que la soirée d’hier n’était qu’une comédie.  Je t’aime, Paul”.  Jean ne commentera jamais la mort de son mari et savait qu’il ne s’agissait pas d’une lettre de suicide. Le frère de Paul Bern,  Henry apprendra à la presse  l’existence de Dorothy.  Son corps fut repêché  de la Rivière Sacramento, dix jours plus tard, après qu’elle soit partit à bord du  Delta King. Jean Harlow s’occupera des frais d’enterrement de Dorothy .
Après une enquête cinquante ans plus tard, les auteurs découvriront que Dorothy n’était pas dans le coma mais souffrait d’une maladie mentale. Les médecins l’avait libérée car elle n’offrait plus de danger pour la société. De plus, les domestiques du couple auraient dit sous serment qu’ils avaient découvert le corps vers 11h45, alors qu’à 9h30, Samuel Marx y était déjà et que Louis B,Mayer, Irving Thalberg et Howard Strickling de la MGM étaient passer. La police fut prévenue dans l’après-midi.  Pour éviter tout scandale, Louis B. Mayer aurait maquillé le crime en suicide, placé le revolver .38 dans la main de Paul Bern, déplacé le corps et mis en évidence la lettre.Puis aurait fait une conférence de presse, disant que Bern avait écrit une lettre de suicide, avouant qu'il avait des problèmes de dysfonctionnement érectile, ce qui était faux.livre 2

Aucun commentaire :

Publier un commentaire