diaporama

adsense

Rita Hayworth: La déesse de l'amour

Gilda
Margarita(Carmen) Cansino est née le 17 Octobre 1918 à New-York. Sa mère Volga Hayworth fut danseuse des Ziegfeld follies et son père Eduardo était danseur. Elle eut deux frères cadets: Vernon et Eduardo Jr. À sa naissance, ses parents se chicanèrent pour le choix du prénom qu’elle aurait,
 Son père cède mais l’appela toute sa vie Carmen. Lors d’un spectacle qui fut filmé, Eduardo demanda à sa petite fille timide de danser avec lui et dès lors Margarita devint rayonnante devant la caméra. Monsieur Cansino obligea Volga de cesser de danser pour gérer le budget et les nombreux contrats de la troupe familiale les “Dancing Cansino”, il dansait avec sa soeur. Au Krach de Wall Street, la troupe se dissout et Volga devient alcoolique.
La famille quitte pour Hollywood, en roulotte, dans le but de  travailler dans des comédies musicales. Eduardo ouvrit une école de danse et danse dans des boîtes de nuit. Vers 1931, il engage sa fille comme partenaire, Margarita fut vieillie avec maquillage et ce père incestueux et violent se rajeuni et triche sur leur liens en disant qu’ils sont mari et femme. Mais  voyant l’attrait de leur fille auprès des hommes, ils l’enferme dans sa loge après chaque numéro, pour éviter toute rencontre. Lors d’un contrat au Mexique, Margarita est remarquée par Edward C. Judson, ami de Harry Cohn de la Columbia, mais le père refusa tout contact. Au retour, celui-ci tomba malade et Margarita dut danser seule mais la timidité revint et elle fut renvoyée, devient boulimique.
Elle décide de devenir actrice, prend des cours de maintient et obtient de petits rôles surtout exotiques, dont “Dante’s inferno/L’enfer”(1935), pour la Fox. Edward C. Judson, autre tyran, revient dans le décor et elle tombe amoureuse de lui. Pour lui plaire, elle se mit au régime, prit des cours de diction et de séduction, subit une transformation en se faisant enlever les molaires et en se faisant teindre en roux . Elle s’exhibe devant Cohn et signe un contrat de vingt ans avec la Columbia qui la prêtera à la Fox. Le 19 Mai 1937, RitRita hayworth 1946a épouse Judson, sans l’autorisation de se parents.
Elle figura dans quelques films: “Human cargo”,“Trouble in Texas”, “The shadow”(1937), “Juvenile court”, “Special inspector”(1938), avant d’obtenir son premier rôle dans “Only angels have wings/Seuls les anges ont des ailes”(1939), puis, “Music in my heart”, “The lady in question”(1940), “Blood and sand/Arènes sanglantes”, “You’ll never get rich/L’amour vient en dansant”(1941), “You were neve lovier/Oh toi, ma charmante”(1942).
Entre-temps, son mari voudrait bien qu’elle couche avec Cohn, mais, elle Rit Orsrefuse et menace de divorcer. Il la menaça de la vitrioler, la fit suivre, prit maîtresse et plaçait l’argent  de Rita dans des affaires louches. Rita prit aussi un amant du nom de Victor Mature. Rita divorça, mais lui laissa tous ses biens, après avoir reçu d’autres menaces. Victor fut enrôlé dans la marine et Rita devenait une pin-up préférée des GIs, rencontra Orson Welles et tomba dans ses bras. Le couple se maria en 1943, Orson se lança (en vain) dans la politique et Rita rêvait de devenir la femme d’un sénateur et de quitter le Studio. Lorsqu’elle accoucha de Rebecca(1944), Orson fut indifférent au bébé et partit tourner. Rita tournait aussi: “Cover girl” (1944), “Gilda”, “The lady from Shangai/La dame de Shangai”"(réalisé par Welles, 1947), “The loves of carmen/Les amours de carmen”(1948). Rita demanda le divorce en 1948, après avoir eut des aventures: Tony Martin, David Niven, etc. Elle se fit avorter, lors de son séjour en France et lorsqu’on la vit au bras d’Orson, à Cannes, tout le monde cru au remariage. Orson repartit à Rome.
Elle rencontra le prince et playboy Ali Khan, lors d’un dîner Ali et visite au château de l’Horizon. Rita partit, pour revenir plus tard séduite et emménager au château. Le couple partit en Espagne, poursuivi par les paparazzis. Rita repartit rejoindre sa fille et pour travailler, mais, il n’y avait rien. Ali vint chercher Rita et Rebecca pour les emmener en voyage autour du monde, avec les journalistes à leurs trousses. Toujours marié, il demanda le divorce et épousa Rita, enceinte, le 27 Mai 1949 et projeta le film “Les amours de Carmen” lors de la soirée, Ali n’a pas épousée la femme, mais l’actrice. La princesse accoucha de Yasmina le 28 Décembre 1948 et apprit le français, l’étiquette et le protocole. Rita n’était pas plus heureuse, passant ses journées dans sa chambre, buvant et dansant seule; aux repas, silencieuse, mais en privé avec Ali, ivre et colérique car elle détestait les fêtes permanentes et ses allures de playboy qu’il avait gardées. En Avril 1951, elle partit avec ses enfants à New-York et redevint Rita Hayworth. Elle tourna: “Affair in Trinidad/L’affaire de Trinidad”(1952), “Salome”, “Miss Sadie Thompson/La belle du Pacifique”(1953). Après plusieurs aventures, retourna avec Ali, reprit ses esprits et divorça en Janvier 1953.
Yas Reb
Elle rencontra le chanteur Dick Haymes et malgré des menaces de mort sur ses enfants, elle l’épouse en Septembre 1953. Le fisc récupéra les cachets de son mari et Rita devait payés avocats qui s’occupaient de régler les problèmes juridiques: Le fisc, Ali, les anciennes épouses, l’immigration et la Columbia. Rita divorça, en 1955, à cause de violence conjugale. Rita recommence à tourner: “Fire down below/L’enfer de Pacifique, “Pal Joey/La blonde ou la rousse”(1957). Puis, un autre mariage et divorce avec le producteur James Hill (1958-61) aussi pathétiques, il la fera jouer dans “They came to Cordura/Ceux du Cordura”(1959) . La maladie d’Alzheimer commence ce ravage que l’on croyait causé par l’alcool. Elle tourne des films, mais a de la difficulté à mémorisés ses textes, souffre de claustrophobie et de paniques: “Circus world/Le plus grand cirque du monde”(1964), “The money trap/Piège au Grisbi”(1966) et “The wrath of God/La colère de Dieu”(1972). Rita Hayworth est décédée le 14 Mai 1987.
James

1 commentaire :

  1. Toujours aussi surprise de lire ces informations et ces vies surchargées, merci de tes recherches !

    RépondreEffacer