diaporama

adsense

Joan Crawford: Obsédée par sa carrière👠

img105  Lucille Lesueur est née à San-Antonio(Texas), le 23 Mars 1904.  Ses parents:  Thomas E. Le Sueur et Anna Bell Johnson se sont séparés à sa naissance. Sa mère se remaria avec Henry Cassin, propriétaire d’un cinéma à Lawton (Oklahoma), ce qui
img111bien-sûr, lui donna le goût de devenir actrice. Malgré une blessure grave à un pied,  Lucille réussit, par sa volonté, à guérir et même apprendre la danse, elle sera pro du charleston et du Black Bottom.  Sa mère se sépara et elles allèrent travailler ensemble dans un magasin.  Lucille travailla comme serveuse pour payer ses études au Collège de Columbia.  Elle gagna un concours de danse et ensuite entra  comme chorus girl,  sous le nom de Billie Cassin. Elle  se rendit à Chicago passer une audition pour une revue de cabaret. Lorsque l’agent, Ernie Young , arriva, Lucille simula un évanouissement très réussi et elle fut engagée et partit en tournée. De 1923 à 1924, elle fut mariée avec James Welton.

Le producteur  Harry Rapf la remarqua lors de cette tournée et lui proposa de passer un test, qu’elle fit. Quelques jours plus tard, elle reçu un télégramme. Puis elle partit à Hollywood, signer un contrat avec  la MGM.  Lucille Lesueur fut la doublure de Norma Shearer dans “Lady of the night” et faire-valoir de Jackie Coogan dans “Old clothes/Vieux amis…”(1925),  figurante  dans “Pretty ladies” et obtenu succès avec“Sally,  Irène      and Mary/Poupées de théâtre”(1926),  “The only  thing”,  “Paris”,  “The  understanding  heart”,  “Taxi  girl” et  “L’inconnu”(1927) . Elle fut l'une des WAMPA Baby Stars .
 La MGM lança une campagne publicitaire pour lui trouver un nom de scène.  Subissant plusieurs chirurgies esthétiques, régimes, pour ressembler à Gloria Swanson,  Joan  Crawford  se transforme et joue et danse dans ses films musicaux, mélos : ”Our dancing daughters/Les nouvelles vierges”(1928),  “Rose-Marie”, “Dream lover/Adrienne Lecouvreur”(1929) .  En 1929, elle se maria avec Douglas Fairbanks Jr., le fils de Doug Sr.  Joan  continue sa carrière avec “Our modern maidens”,   “Paid/Il faut payer” (1930),   “Possessed/Fascination”(1931),  “Grand Hôtel”,  “Rain/Pluie” (1932),  “Dancing lady/Le tourbillon de la danse”(1933).  Elle divorça en 1933, après avoir profiter de la notoriété de ses beaux-parents pour fréquenter les grands du Club-Select de Hollywood.
img106J F Elle se maria avec l’acteur Franchot Tone, en  1935,  mais divorça en  1939. Ses films baissent  de plus en plus en qualité, sauf : “Mannequin”, “The shinning hour/L’ensorceleuse” (1938), “Ice follies of 1939/La féérie de la glace”(1939), “The women/Femmes”, “Strange cargo/Le cargo maudit”(1940), “A woman’s face/Il était une  fois”(1941).  Elle épouse Phil Terry , en 1942 et quitte la MGM pour la WJ Parner Bros, en 1943.  Elle gagne enfin un Oscar pour “Mildred Pierce/Le roman de Mildred Pierce”(1945), divorce en 1946 et tourne “Possessed/La possédée”(1949),  “Flamingo Road/Boulevard des passions”, “The damned don’t cry/L’esclave du gang”(1950), “This woman is dangerous/Le reine du hold-up”, “Sudden fear/Le masque arraché”(1952).  C’est en 1952, qu’elle quitte la Warner pour devenir indépendante .  L’année suivante, Joan  revient à la MGM et tourne: “Torch song/La madonne gitane”(1953), “Johnny Guitar/Johnny guitare”(1954), “Female on the beach/La maison sur la plage” et “Queen bee/Une femme diabolique”(1955) . 
J A
En 1955,  elle se marie avec Alfred Steele, dont elle héritera de la Compagnie Pepsi-Cola, en 1958.  Entre-temps, Joan adoptera quatre enfants: Christina, Kathy, Cindy et Christopher.  Elle tournera dans des  drames et frôlant l’horreur: “Autumn leaves/Feuilles d’automne”(1957),  affrontant sa rivale de toujours Bette Davies dans “Whatever happened to Baby Jane?/Qu’est-il arrivé à Baby Jane?”(1962)  commencera  “Hush, hush, sweet Charlotte/Chut, chut chère Charlotte” mais tombera malade et laissera sa place à Olivia De Havilland,  “Strait Jacket"/La meurtrière diabolique”(1964) et “Trog”(1970).  Femme d’affaires,  elle l’a toujours été, elle gère tant bien que mal la compagnie et la vendit en 1973. Joan Crawford est morte du cancer le 10 Mai 1977.  Sa fille Christina  écritvit un livre : “Maman très chère”(1979) racontant la maltraitance que Joan  fit subir  à ses enfants et qui sera adapté au cinéma, avec Faye Dunaway dans le rôle de Joan.

9 commentaires :

  1. Que ces actrices ont de l'histoire , toujours surprenant en lisant tes recherches. Bravo !

    RépondreEffacer
  2. Une belle biographie. Je la trouve lumineuse.
    Bisous
    Olivier

    RépondreEffacer
  3. Bonjour Josée,

    Un seul regret, ne pas avoir vu pour l'instant, le film "Maman très chère" avec Faye Dunayway dans le rôle de Crawford... Quant au film "Qu'est-il arrivé à Baby Jane?" le duo Davis/Crawford (qui se détestaient dans la vie) m'avait beaucoup impressionné ... Elle fait partie de ces actrices qui aujourd'hui, sont passées à la trappe ... Amitiés, MIC.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Une salope pareille doit être oubliée. Baby Jane révèle son talent et d'autres films mais regardez ce film maman très chère et vous serez ecoeurée Josée. Si sa fille le dit c'est que c'est vrai. C'était une sale ordure cette poufiasse et qui méritait de se prendre des coups de poing dans la gueule. Quelle salope ! incroyable. Mais je crois qu'elle ne devait pas être la seule. Ni n'est la seule. La célébrité corrompt gravement certains.

      Effacer
    2. Inconnu /Gilles, J'ai publié vos commentaires, malgré un langage inapproprié ici, vous avez droit d'opinion. J'ai vu ce film et je le dit je n'aime pas ce qu'elle a fait. Lire mes autres commentaires, merci.

      Effacer
  4. Si on aime Joan Crawford, il serait préférable de ne pas voir le film "Maman très chère". Pour ma part je l'aime pour sa persévérance et ses photos glamour, pour le reste...

    RépondreEffacer
  5. En effet chère Josée, il y a beaucoup à dire sur la personnalité de Joan Crawford ... aussi mouvementée à la ville qu'à l'écran. Son visage assez dur trahissait quelque peu une femme (comment dire!) à très fort caractère ... Amitiés, MIC.

    RépondreEffacer
  6. Si ce que dit sa fille est vraie et je ne vois pas pourquoi elle aurait mentie, c'était une véritable malade. Cruelle en plus. Elle aurait du se faire soigner. Mais trop bête pour ça. Ne vous extasiez pas sur les acteurs et actrices de cinéma. Le cinéma procède par prises assez courtes. C'est un métier facile. Le physique contribue à l'illusion. C'est une actrice comme Faye Dunnaway en est une autre tout aussi professionnelle.

    RépondreEffacer
  7. Je sais Gilles, mais j'écris un blogue sur les stars du cinéma. Je n'aime pas ce qu'elle a fait, mais, elle doit figurer sur mon blogue car d'autres gens l'aimaient...
    Personne n'est parfait et je raconte ce qui est connu de ces acteurs. Merci pour vos commentaires et soyez moins dur.

    RépondreEffacer