diaporama

adsense

Merle Oberon: Une belle Lady👒



Estelle O'Brien Thompson est née le 19 Février 1911 à Bombay (Inde) et non en Tasmanie. Sa vraie mère,
Constance, fut évincée de la famille car, elle était fille-mère. Ce fut donc sa grand-mère Charlotte et son véritable père Arthur qui l'élevèrent. Arthur (soldat) mourut d'une pneumonie, durant la première guerre mondiale (1914). Charlotte, Estelle et son petit frère Harry déménagèrent à Calcutta, Estelle fréquenta le collège La Martinière, mais victime de moqueries sur ses origines, elle quitta celui-ci pour recevoir des cours à domicile. Lorsqu'on lui demanda ce qu'elle voulait devenir plus tard, Estelle ( 8 ans) répondit fièrement: "Une Lady!".

Elle fit ses débuts sur les planches avec la Calcutta Amateur Dramatic Society. Elle rencontra un acteur (?) qui lui promit de lui présenter Rex Ingram, si elle venait en France. L'acteur découvrit ses origines métisses et la laissa tomber. Heureusement, il avait averti Rex Ingram, de la venue de l'actrice à ses bureaux, ce qui lui permit d'obtenir un contrat de figurante. La mère et la fille déménagèrent en Angleterre, où Estelle fut hôtesse de bar et joua aussi sous le nom Queenie O'Brien: figurante dans deux films, dont un de Alexandre Korda.
Korda la réembauche pour le film "Wedding Rehearsal"( 1933). Sa carrière décolla grâce au film "The private life of Henry VIII/La vie privée d'Henry VIII" (1933). Autres films: "The private life of Don-Juan",  "The Scarlett Pimpernel/ Le mouron rouge"(1934).
Elle partit à Hollywood pour tourner: "Folies-bergères" et "The dark Angel/L'Ange des ténèbres" (nomination au Oscars 1935). De retour à Londres, Korda produit pour elle "I, Claudius", mais un accident de la route qui faillit coûté la vie à l'actrice ainsi que quelques problèmes avec le réalisateur Joseph Von Sternberg stoppent le tournage. Un documentaire, "L'épopée qui jamais n'exista : Moi Claudius" fut réalisé par la BBC en 1965, où l'on put découvrir pour la première fois des scènes flamboyantes tournées et montées, dans le plus pur style de son auteur Robert Graves. Après d' autres films, en 1939, elle joua dans "Wuthering Heights/Les hauts de Hurlevent" son plus grand succès et épousa Alexandre Korda. En ces débuts de temps de guerre, elle participa au film de propagande "The Lion has wings/Le Lion a des ailes"(1939). Autres films Hollywoodiens: "Lydia", "Feeling/Illusions perdus " , "Affectionnately yours"(1941), "The Lodger/L'éventreur"(1944) et "A song to remember/La chanson du souvenir"(1945). En 1945, le couple Korda divorce.

Son mariage avec le caméra-man Lucien Ballard a lieu en Juin 1945. Elle l'avait rencontrer sur le tournage de "This love of ours/Notre cher amour"(1945). Merle Oberon tourna beaucoup de films mais ne retrouva pas le succès. Films: "Temptation"(1946), "Night song/Romance d'une nuit"(1947) et "Berlin Express"(1948). Son mariage prit fin en 1949, après avoir rencontrer Giorgio Cini, un comte italien marié aussi. Après leur divorce respectif, alors qu'ils séjournaient à Cannes, lors du tournage de "Dans la vie tout s'arrange"(1949). Giorgio dut partir pour une affaire urgente. L'avion aussitôt décollée piqua du nez dans la mer, merle fut témoin et ne s'en remit jamais.
Elle tourna : "Desiree/Désirée" , "Deep in my heart/Au fond de mon coeur"(1954), "The price of fear"(1956). À Rome. elle épousa un industriel, en 1957, Bruno Pagliai et adopta deux enfants: Francelia et Bruno jr. Ils habitèrent au Mexique, mais avaient toujours la maison de Brentwood. Elle cessa de tourner jusqu'en 1963, lorsqu'elle fit "Of love and desire", "The Oscar/La statue en or massif", "Hotel/Hôtel St-Gregory"(1966) et "Interval"(1973). Elle divorce en 1973.
Elle se marie une dernière fois avec Robert Wolders, en 1975. Merle Oberon est morte d'attaque cardiaque, le 23 Novembre 1979 à Malibu (Californie).



1 commentaire :

  1. belle lady que j'ai vue dans "The lodger" très beau remake du film d'Hitchcock sur Jack l'éventreur !

    RépondreEffacer