diaporama

adsense

Fernando Lamas: Le parfait Latin Lover🏊

Fernando Álvaro Lamas y de Santos est né le 9 Décembre 1915 à Buenos Aires (Argentine).
Ses parents étaient espagnols. Il a étudié le théâtre à l'école dans son pays natal et plus tard s'est inscrit à un cours de droit à l'université. Son fort penchant vers activités sportives le força à abandonner ses études. Il fit de l' équitation, gagna des trophées d'escrime et de boxe et devint Champion de crawl d'Amérique du Sud , en 1937. Son mariage avec Perla Muxx, en 1940, a contribué à son ascension du théâtre vers le cinéma, d'abord en Argentine dans des mélos musicaux: "On the Last Floor "(1942), "Stella", "Southern Border" (1943), "Villa rica del Espíritu Santo" (1945) , "Evasion", "The Poor People's Christmas " (1947),  "Tango Returns to Paris", "The Story of a Bad Woman ", "La Rubia Mireya " (1948), "La Otra y yo ", "The Story of the Tango ", "The Unknown Father " , "Vidalita ", "Corrientes, calle de ensueños" (1949) et un western "The Avengers" (1950). Le couple Lamas eu une fille, Christina, et divorça en 1944. Il se remaria , en 1946, avec Lydia Barachi dont il eu une autre fille, Alexandra.
     En 1951, il signa un contrat avec la MGM.  Il prit des cours d'anglais et des cours de chant pour perfectionner sa belle vois de baryton.  Il tourna: " Rich, Young and Pretty /Riche, jeune et jolie", "The Law and the Lady "(1951) et "The Merry Widow / La veuve joyeuse"(1952).  Lors du tournage de ce film, il va vivre une liaison torride avec la voluptueuse Lana Turner, ce qui évidemment causa son divorce. Cette liaison  fit grand bruit dans les journaux et leur séparation aussi : en pleine soirée mondaine,  ils se disputent et Lana prend la porte avec Lex Barker. Pour se venger, Lamas sortira avec l’ex- femme de Lex Barker, Arlene Dahl et l’épousa même en 1954.
Films: "The Girl Who Had Everything ", "Sangaree ",
"Dangerous When Wet /Traversons la Manche", "The Diamond Queen" (1953), "Jivaro" (1954), "Rose Marie" (1954) et "The Girl Rush" (1955). Las de jouer les bellâtres dans les opérettes, Lamas quitte la Métro. Après une comédie musicale avec Rosalind Russell "L’héritière de Las Vegas", Fernando tente sa chance à Broadway où il se retrouve confronté avec un autre phénomène, la volcanique Ethel Merman ; les deux stars partageant la même arrogance, les disputes seront fréquentes.
Après la naissance de son fils Lorenzo (1958) et son divorce d'avec Arlene, en 1960, Fernando renoue avec Esther Williams, évidemment, avec qui il avait eu une liaison, lors d'un tournage en 1953 et l'épousa en 1969.
"The Lost World " (1960), "Duel of Fire " (1962), "Magic Fountain" (1963), "Revenge of the Musketeers / " (1964), "A Place Called Glory" (1965), "The Violent Ones", "Kill a Dragon"(1967), "100 Rifles" (1969), "Won Ton Ton, the Dog Who Saved Hollywood" (1976),  et "The Cheap Detective" (1978).
Fernando se tournera essentiellement vers les séries télévisées. On lui diagnostiqua un  cancer du pancréas.
«Lors de ses derniers mois à l’hôpital,  l’acteur, alité,  vérifiait à l’occasion avec un petit miroir, si la partie préférée de son anatomie était encore en forme» tiré  de la biographie d'Esther Williams:  "The million dollar mermaid". Fernando Lamas est mort, le  8 octobre 1982.



Aucun commentaire :

Publier un commentaire