diaporama

adsense

Diana Dors: La Pin-up britannique💄



Diana Mary Fluck est née le 23 Octobre 1931,à Swindon (Royaume-Uni).
Ses parents: Winifred Maud Mary (Payne) et Albert Edward Sidney Fluck. Sa mère avait un amant et lorsqu'elle tomba enceinte, elle ne pouvait dire qui était le vrai père. Diana aimait le cinéma; ses actrices préférées étaient Veronica Lake , Lana Turner et Jean Harlow. À 5 ans, elle faisait du théâtre au Swindon Empire Theatre.
Diana excella dans ses études et après avoir menti sur son âge, à 14 ans, elle entra au London Academy of Music and Dramatic Art (LAMDA), puis,  au YWCA de Londres.
À 14 ans, elle participe à un concours de Pin-up proposé par un magazine. Elle ne gagna pas, mais attira l’attention des photographes et pu devenir modèle pour divers artistes au London Camera Club  Elle signa un contrat avec Gordon Harbord Agency et prit le nom de famille de sa grand-mère: Dors . Elle chantait pour la radio du collège et joua dans quelques pièces de théâtre, après des auditions, elle débuta au cinéma dans "Holiday Camp" (1947). Ensuite, elle signa un contrat avec la compagnie Rank.

La jeune brunette joua dans "Oliver Twist" (1948),"Le démon de la danse" (1950). On éclaircit ses cheveux pour le film "Lady Godiva Rides Again" (1951) et "The Last Page" (1952). En 1951, elle épouse Dennis Hamilton.
Diana devient blonde platine pour suivre la panoplie d'actrices de l'époque et jou dans des comédies et films noirs: " The Great Game" (1952), "The Saint's Return/ Le Saint défie Scotland Yard" (1953),  "Filles sans joie" (1954), "A Kid for Two Farthings/  L'Enfant et la Licorne", "Le chanteur de charme ",  " An Alligator Named Daisy" (1955).
 Diana Dors se distingue dans "Yield to the Night/ Peine capitale" (1956), qui relate l’histoire vraie de Ruth Ellis, la dernière femme condamnée à la pendaison en Angleterre (après le meurtre de son amant). Ironie du sort, la vraie Miss Ellis avait fait de la figuration aux cotés de Diana dans" Lady Godiva rides again" . Le film fera d’elle la vedette la mieux payée du Royaume Uni.

Richard
 Diana tente sa chance aux USA, avec "The Unholy Wife/ La Femme et le rôdeur". La liaison torride que l’actrice aura avec  Rod Steiger fera les choux gras de la presse spécialisée. Son mari la trompa aussi. Elle poursuit avec "Les Trafiquants de la nuit" (1957 ), " La Blonde enjoleuse" , "Passeport pour la honte" (1958). Son mari meurt de syphilis, en 1959. Elle se remarie en 1959 avec l'acteur  Richard Dawson et aura deux enfants: Mark (1960)  et Gary (1962), mais divorce en 1966.

Après la mort de Marilyn, Diana jouait encore dans beaucoup de comédies ainsi que dans des films d’épouvante bas de gamme: "Allez France" (1965), "Cercle de sang" (1967), " Hannie Caulder/ Un colt pour trois salopards" (1971).
Alan et Jason
La star connaît la stabilité auprès de l’acteur Alan Lake, mariage en 1968 et naissance de Jason en .  Entre 1978 et 1984, elle a publié quatre livres autobiographiques: « For Adults Only» (1978, « Behind Closed Dors » (1979,  «Dors by Diana» (1981), «A. to Z. of Men» (1984).
Ses derniers films:  "Theater of Blood / Théâtre de sang" (1973),  " Frissons d'outre-tombe ,  " Mystic Killer" (1974),  " Bedtime "(1975) ,  " Steaming" (1985.)
Diana Dors  est morte, le 4 mai 1984, d’un cancer des ovaires à l’âge de 52 ans. Son mari désespéré se suicidera le 10 Octobre 1984,  laissant les enfants de Diana désemparés (d’autant plus qu’elle n’a laissé qu’un code erroné du coffre- fort où elle cachait sa fortune! ).
Son fils Jason Dors-Lake a écrit un livre peu reluisant: «Connecting Dors:The Legacy Of Diana Dors» (2013).

Aucun commentaire :

Publier un commentaire